03/04/2019

accueil-mdg1.gif (1380 octets) f2gr15.gif (202 octets)   

Le dernier convoi  de déportés de Rennes  dit "train de Langeais"
Listes de déportés des 2  derniers convois partis de Rennes début août 1944

                                

Je souhaite  retrouver d'autres noms de déportés de ces  derniers convois. Si vous avez des informations  ou des documents , 35memoiredeguerre@gmail.com

A - B - C - D- EF - G - H - IJ - KL- M- NO-P- QR- S - TU - VWXYZ -

 Liste des évadés ou libérés - Liste des femmes déportées ou libérées

Les lieux de déportation

"Il y a une histoire à raconter pour chacun"

CABON Alain, né le10 novembre 1912 à Kernilis (29). Habite Saint Flovier. Gendarme, il est arrêté lors de la rafle de Loches le 27 juillet 1944. Incarcéré à Tours il est mis dans le convoi venant de Rennes et reconstitué à La-Ville-aux-Dames le 10 août 1944 en direction de Belfort. Il est ensuite déporté vers le 29 août vers KL Neuengamme. (matricule: 43547). Il décède le 6 janvier 1945 à Wilhelmshaven.

 

 

CACHAT. Tailleur à Launay en Liffré (35). Évadé. (Source ACP27P6 Caen)

CADIC Yves est né le 30 avril 1882 à Lanvénégen (Morbihan). Fils de Pierre Cadic et de Renée Le Sauze, il épouse Marie Le Guilchet le 15 août 1920. Cultivateur, il exploite une petite ferme  au village de Kernégont, à Lanvénégen, lorsqu’il est arrêté le jeudi 8 mai 1944 par la Gestapo. Il est pris comme otage à la place de son fils Joseph Cadic, maquisard recherché activement par les Allemands. Celui-ci n’ayant pu être arrêté, ceux-ci emmènent le père en représailles,  après l’avoir violemment frappé. Yves Cadic est  interné à Quimperlé le 8 mai, puis à la prison Saint Charles de Quimper, le 10 mai 1944. Le 6 juin 1944, il est dirigé sur le camp  Margueritte de Rennes. Il est déporté, dans la nuit du 3 au 4 août 1944, de Rennes dans le convoi vers Belfort. Avec lui, se trouvent Flatres et Toupin qui attesteront la véracité des faits. Yves Cadic, contrairement à Toupin, ne peut sauter du train en marche, à Saint-Mars-du-Désert,  en raison de son âge (il avait alors 62 ans). Il arrive au camp de Neuengamme et est porté disparu à la date du 13 février 1945. Déporté politique. Mort en déportation. Mort pour la France.

Source : AVCC, Caen, 21 P 432 285

Daniel Heudré

CAGNADAS Frédéric, né le 8 août 1908. (de Rennes). Libéré le 26 août 1944 à Belfort.

CAHOUR Juliette. Membre du Front National, elle est arrêtée le 29 mai 1944 à Redon avec sa cousine Marie. Institutrice publique à Redon.Elle est internée à la prison Jacques Cartier avant d'être déportée. Libérée au Fort Hatry le 26 août 1944. Réfugiée dans une petite localité aux environs de Belfort, elle s'évade en passant la frontière suisse à Delle le 17 octobre 1944, avec un groupe de "libérés", guidée par une passeuse qui sera arrêtée, puis déportée quelques minutes après avoir fait passé le groupe.  Document

CAHOUR Marie, née le 29 janvier 1902 à Saint-Nicolas de Redon (44). Elle est arrêtée à Redon avec sa cousine Juliette le 29 mai 1944. Elle est internée à Jacques Cartier le 31 mai 44. Libérée au Fort Hatry le 26 août 1944. Aidé par le Secours national, le groupe est dirigé vers Giromagny à 15 km de Belfort. Logé par la population patriote, elle réussira  avec 7 autres prisonniers (Rosalie ROUAULT, Philémon FORESTIER, Prosper BREVET, Alice DUCHENE, Angèle DEPLANTAY et Juliette LE FLOCH) à passer en  Suisse à Delle le 16 octobre grâce à Madame MORANDINI (arrêtée le même jour lors de son passage le 16 octobre 1944.  Dirigée quelques jours plus tard vers la zone libérée à Pontarlier elle est rapatriée le 25 octobre 1945 à Redon. Croix de guerre. médaille de la reconnaissance française. Document. Sources: ADIV 6ETP2 - 43 ; 167 J 45; 167J 31/2)

CAIGNARD Anne-Marie, née FERCOQ (voir FERCOQ)

CALVAR Jean-Marie, Né le 11 février 1907 à Rédéné (29). Gendarme d'Abilly, il est arrêté lors de la rafle de Loches. Incarcéré à Tours il est mis dans le convoi venant de Rennes et reconstitué à La-Ville-aux-Dames le 10 août 1944 en direction de Belfort. Il est ensuite déporté vers le 29 août vers KL Neuengamme . (Matricule: 43671). Décédé en 1945 à Wilhelmshaven.

CAPITAINE Guillaume est né le 7 août 1891 à Cast (Finistère). Commerçant à la gare de Quéméneven (Finistère), il est arrêté par la felfgendarmerie de Chateaulin le 20 mai 1944. Il est interné à la prison Saint Charles de Quimper, puis transféré à Rennes le 10 juin 1944. Il est déporté de Rennes début août vers Belfort le 15 août 1944. Il arrive au KL de Neuengamme (matricule 43607) le 29 août 1944, puis envoyé à Wilhemshaven, à l’atelier de menuiserie de l’arsenal. Evacué à pied, il atteint Sandbostel le  18 avril. 1945.  Il décède le 13 mai 1945 à Sandbostel. Son corps sera exhumé  le 8 novembre 1955 au cimetière de Sandbostel. Source: AVCC, Caen, 21 P 433 124

Daniel Heudré

CARDENNET Roger René, né le 5 décembre 1923 à Saint-Méloir-des-Ondes (35).  Domicilié à la Réverdias à La-Fresnais. Commis boulanger. Arrêté le 5 avril 1944 à Cancale par la Milice allemande, il est transféré à Rennes. Le 2 août 1944, il fait partie d'un convoi partant pour l'Allemagne. Il est tué lors du mitraillage du convoi à Langeais. le 6 août 1944.Sources: AC 21 P 249 074 - 21P 433 274.

CARIOU Émile, né le 19 mars 1916 à Tréméven (29). Voulant rejoindre les maquis en Bretagne, Pierre Le thiec, sergent-chef de l'armée d'armistice  est arrêté en compagnie de Pierre Graignic et Émile Cariou sur une route près de Gennes, dans le Maine-et-Loire, par une patrouille allemande le 30 juillet 1944. Emprisonné à Tours, il monte le 10 août 1944 dans le convoi en cours de constitution à La-Ville-aux-Dames en direction de Belfort. Le 29 août  1944, il est transféré vers Neuengamme. (Matricule: 43510). Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Il décède le 7 avril 1945 à Lunebourg. Une partie du Kommando de Wilhemshaven est évacué le 3 avril 1945, par un transport ferroviaire d’au moins 400 blessés et malades, qui est attaqué le 7 avril par l’aviation alliée en gare de Lunebourg. Les pertes sont terribles, et au moins 60 déportés partis de Belfort y laissent la vie. D’autres sont ensuite exécutés par les SS, alors que les survivants sont conduits en camion au camp de Bergen-Belsen libéré le 15 avril 1945.

CARIOU Henri, né le 14 janvier 1921 à Rezé (44). Marin. Arrêté à Nantes le 23 juillet 1944 pour "activités terroristes", il est incarcéré à Nantes. il est incarcéré à la prison de Nantes le 29 juillet 1944. Il rejoint le groupe de prisonniers venus de Rennes en direction de Belfort début août. Il est ensuite déporté le 29 août de Belfort vers le KL Neuengamme Autre lieu de déportation: Wilhemshaven où il décède en avril 1945.

CARLIN Félicien, né le 24 novembre 1911 à Nice (06). Gardien de la paix. domicilié à Loches. Il  est arrêté le 27 juillet 1944 lors de la rafle de Loches. Emprisonné à Tours ,il rejoint le groupe de prisonniers venus de Rennes. Le convoi reconstitué repart le 10 août vers Belfort, puis est transféré le 29 août 1944 vers le KL Neuengamme. Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Il décède à Stade le 7 juillet 1945 avant son rapatriement.  (Source: AERI-RESISTANCE CD Indre-et-Loire)

CARRE Anne.

CARRE Monique.

CARRÉ Ernest, né le 31 août 1924 à Chantepie (35). Il entre en mars 1944 dans le groupe de Résistance F.T.P. de Rennes et participe avec le groupe sous les ordres du Lt Favennec et André Kermarec au désarmement de plusieurs Allemands, rue de Saint-Malo, rue de Brest et de plusieurs agents de police 1944 devant les immeubles de la L.V.F., R.R.P., Franciste, P.P.F. de Rennes, pendant les mois de mars, avril, mai. Reconnu, place de la République, par un Allemand qu'il avait agressé un mois auparavant, il est arrêté par la Gestapo et la milice le 27 juin 1944 à Rennes. Incarcéré à la prison Jacques Cartier à Rennes, Arrêté le 27 juin 1944 à Rennes, il est déporté de Rennes le 3 août 1944 vers Belfort, puis est transféré le 29 août 1944 de Belfort vers le KL Neuengamme. (matricule: 43628. Autre lieu de déportation:  Wilhelmshaven. Libéré le 9 mai 1945, il est rapatrié le 17 octobre 1945, gravement malade. Pensionné à 100 %. (Source:DAVCC  Caen.) Article

CAVAREC Albert, né le 20 mai 1906 à Lesneven (29). Horloger à Lesneven. Arrêté le 5 juin 1944. Réseau Antibes. Il est déporté de Rennes début août 1944 vers Belfort, puis est transféré le 29 août 44 vers KL Neuengamme. (Matricule 44031). Il décède le 7 avril 1945 à Lüneburg.  Source: ACP 27 P6 Caen.

CESBRON Albert ou Abel, né le 16 avril 1908 à Trémentines (49). Il habite L'Aubrière à La-Ville-aux-Dames. Maçon père de deux enfants. Il est arrêté le 23 juillet 1944 pour avoir détenu un poste émetteur-récepteur. Incarcéré à Tours il est mis dans le convoi venant de Rennes et reconstitué à La-Ville-aux-Dames le 10 août 1944 en direction de Belfort. Il est ensuite déporté vers le 29 août vers KL Neuengamme . (matricule: 43684). Il décède le 1er décembre à Wilhelmshaven.

CHABIRON Marguerite, née le 5 mai 1904 à Challans (85). Pharmacienne à Verdelais en Gironde, elle cacha des résistantes  dont les sœurs ABRAHAM du réseau JOHNNY-KER et assura leurs fuites vers l'Espagne. Arrêtée, à Verdelais le 8 janvier 1944elle fut probablement dirigée vers Tours où elle se trouva dans le convoi de déportés parti de Rennes le 2 août 1944 en direction de Belfort. Elle fut transférée vers Ravensbrück le 1er septembre 1944. (Matricule: 62810).  Autre lieu de déportation: Genshagen  commando de femmes du KL Sachsenhausen situé à Berlin, travaillant pour l’usine AEG. Elle est libérée le 2 mai 1945 à Neustadt. Officier de la Légion d'Honneur. Source:  ACP27P6 Caen. Déposition de Christianne MOREAU de 1950.


Marguerite décorée de la Légion d'Honneur

CHAMPEIX Georges Marcel, né le 27 mars 1924 à Paris. Il entre dans le groupe de Résistance de Dingé (35) en novembre 1943. Réfractaire au S.T.O., il vit dans l'illégalité et participe à la diffusion de tracts et journaux clandestins. Il participe à l'organisation de plusieurs groupes du secteur de Dingé. Le 1er juin 1944, il participe à plusieurs attaques de convois, dans le secteur de Dingé. En mission à La-Chapelle-des-Filtzméens, il est arrêté par la milice le 31 juillet Transféré à la prison Jacques Cartier de Rennes, il est déporté vers l'Allemagne début août. Il est abattu  par les Allemands lors d'une tentative d'évasion à Langeais.

CHAMPION Jean-Marie, né le 9 décembre 1910. Arrêté pour appartenance au maquis, il est incarcéré à la prison de Nantes le 25 juillet 1944. Il rejoint le groupe de prisonniers venus de Rennes en direction de Belfort début août. Il est ensuite déporté le 29 août de Belfort vers le KL Neuengamme. (matricule:: 43828  Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Revenu des camps.

CHAPALAIN Hervé. Prisonnier de guerre en 1940, il s'évade du Front-stalag de Rennes le 1er janvier 1941. En 1943, il entre dans la Résistance au corps franc "Vengeance", puis, au "Front national". Le 20 mai 1944, il est capturé par les Allemands lors de l'attaque du maquis de Quéméneven, au village de Goarec. Incarcéré à la prison Saint-Charles à Quimper, il est transféré le 10 juin au camp Margueritte de Rennes. Il se trouve dans le convoi parti de Rennes début août en direction de Belfort. Il s'évade lors du transport à Langeais le 6 août 44.

CHARLOT Ernestine Denise est née le 26 mars 1886 à Loches (Indre-et-loire). Modiste. Elle est arrêtée le 27 juillet 1944 pour avoir hébergé son neveu qui était dans la Résistance, suite à une dénonciation d'une dame de Loches (Indre-et-Loire). Incarcérée à Tours elle monte dans le convoi venant de Rennes et reconstitué à La-Ville-aux-Dames le 10 août 1944 en direction de Belfort. Elle est ensuite déportée le 1er septembre 1944 vers le KL Ravensbrück où elle gazée le 6 avril 1945. (matricule 62885)

René CHARPENTIERCHARPENTIER René Adrien, né le 4 juin 1912 à Lamballe). Secrétaire de mairie, il est en relation avec la Résistance lamballaise (réalisation de faux papiers...). Arrêté vers la mi-juillet 1944 par les Allemands, il est transféré à Rennes. Il fait partie du convoi parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. Il est libéré le 27 août 1944 à Belfort grâce à l'action d'un sous-officier de la Wehrmatch, alsacien d'origine, ancien officier d'artillerie française, fait prisonnier en 1940 puis réintégré dans l'armée allemande comme sergent, Charles Schlagdenhaufen, dit "Charly". Biographie

 

CHATEAU Francis, né le 29 octobre 1925 à Renazé (53).Célibataire. Couvreur congrier. Arrêté le 30 juillet 1944 à La-Guerche -de-Bretagne (35), il est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. A Belfort, il est déporté le 29 août vers le KL Neuengamme. (Matricule 43689). Il décède le 15 novembre 1944 à Wilhelmshaven.) (Photo: Geneweb)

 

 

 

CHAUSSEPIED Désiré, né le 28 juin 1914 à Continvoir (37). Transport 453 de Belfort du 29 août 1944 vers KL Neuengamme .  Décédé le? avril 1945 à Dachau.

CHAUVAT Joseph, né le 15 août 1918. (de Nantes). Libéré le 25 août 1944 à Belfort.

CHAUVEL Jean, né le 12 juillet 1923 à Guenrouet (44). Membres des Bagadoù Stourm fondateurs des Forces Bretonnes de l'Intérieur1. Arrêté pour appartenance au Front National, il est incarcéré à la prison de Nantes le 29 juillet 1944. Il rejoint le groupe de prisonniers venus de Rennes en direction de Belfort début août. Il est ensuite déporté le 29 août de Belfort vers le KL Neuengamme. (Matricule: 44196. Il décède le 24 décembre 1944 à Wilhelmshaven. (Source1 Wikipedia)

CHAUVIN Émile, né le 21 novembre 1926 à Aiglepierre (39). Arrêté à Saint-Pierre-de-Plesguen (35) le 13 octobre 1943. Il est déporté le 29 août 1944 de Belfort vers le KL Neuengamme (matricule: 43685). Autres lieux de déportation: Wilhelmshaven, Farge, Sandbostel. Revenu des camps.

CHERIAU. Libéré à Belfort. Dirigé vers le camp de Giromagny. (Source: Archives de Caen)

CHESNAU Jean, né le 27 février 1906. (de Rezé). Libéré le 25 août 1944 à Belfort. Dirigé sur le camp de Giromagny. (Source: AVCC de Caen).

CHEVALIER Gabriel, membre du réseau Buckmaster

 Gabriel, Louis  Chevalier est né le 26 août 1890 à Domfront (Orne). Domicilié à Rennes, 41 rue Vasselot,  il est chauffeur dans la compagnie de cars Saint-Malo-Rennes. Membre du réseau Oscar Buckmaster, pseudo «Gaby», il facilite en décembre 1943 l’acheminement du responsable, Pierre Morel, activement recherché par la Gestapo, aux environs de  Ploërmel (Morbihan), afin de rejoindre l’Angleterre. A son actif, il délivre de fausses cartes d’identité et transporte gratuitement des résistants  traqués et des aviateurs américains. Chevalier est arrêté le 20 mai 1944, sur dénonciation de Gérard D…,   et interné à la prison Jacques Cartier, à Rennes. Il fait partie du convoi parti de Rennes, début août,   à destination de l’Allemagne et est interné le 15 août 1944 au Fort Hatry, à Belfort. Il est libéré le 27 août 1944. Soldat 2ème classe des Forces françaises de l’intérieur  (FFI). Interné résistant. Source: AVCC, Caen ACP 27 P6

Daniel Heudré.

CHINQ Yves, né le 27 mars 1920 à Plonevez-du-Faou (29). Prisonnier de guerre évadé (il travaillait dans une ferme dans les Ardennes quand il s'est évadé à la suite d'une permission de 10 jours. Recherché comme prisonnier évadé, il est arrêté par la feldgendarmerie le 2 juin 1944 à Kervevillern-ar-Vern en Plonevez-du-Faou. Transféré à Rennes, il se trouve dans le convoi de déportés politiques début août 1944 à destination de l'Allemagne. Arrivé à Belfort le 15 août 1944, il est déporté le 29 août 1944 vers leKL Neuengamme. (Matricule 43711). Il décède le 2 février 1945 à Wilhelmshaven. (Source: Caen)

CHOFFAT née Andrée, Marguerite, Mathilde Foucher est née à Parthenay (Deux-Sèvres) le 21 juin 1918. Fille de Paul Foucher et de Charlotte Jarry, elle épouse Oscar Choffat. Impliquée dans le Mouvement Résistance depuis 1942, elle est arrêtée par la Gestapo et les SS, le 15 août 1944, à La Roche de  Bran, à Montamité (Vienne), après l’attaque, vers 23h, d’un maquis situé au château auquel le feu est mis. Elle portait du linge et de l’approvisionnement au maquis commandé par son mari, Oscar Choffat, lieutenant ; dans la Résistance. Les Allemands voulaient le capturer, mais, faute de pouvoir le faire, ils avaient pris en représailles Andrée Choffat, ainsi que Madame de la Grandière. Elle fait partie du convoi 456 parti  de Belfort le 1er septembre 1944 à destination de  Ravensbrück. Arrivée au camp (matricule 62938) le 3 septembre, elle décède fin  janvier 1945 au bloc des isolées.

Déportée résistante. Mort pour la France. Médaille de la Résistance.

Source : AVCC, Caen, 21 P 436 319-Monument commémoratif inauguré à la Roche de  Bran le 8 août  1944 (inscription du nom des sept maquisards et de Madame Choffat, née Foucher).

 Le , le château de la Roche de Bran, qui servait de refuge aux maquisards du groupe Anatole, est incendié par les marins de la Kriegsmarine en garnison aux carrières de Migné-Auxances. Sept résistants meurent sous la torture. (Source Wikipedia)

Daniel Heudré

CIRRODE Paul, né le 13 décembre 1920 à Rennes. Marié, père de 2 enfants, il est réfractaire au S.T.O. Il se réfugia à Noyal-sur-Vilaine puis fut employé dans les bureaux de la direction régionale du S.T.O. à Rennes. C'est dans ces fonctions qu'il établit de fausses cartes d'identité. Il se cache en 1943 à Guignen. Il est arrêté lors la rafle du 28 juillet avec 19 autres personnes. Interné au camp d'internement de Margueritte, il est déporté le 3 août 1944 vers l'Allemagne. Arrivé au Fort-Hatry à Belfort, il est libéré le 27 août 1944.

CIZAIRE Jean, né le 4 août 1925 à Macon (S & L). Étudiant. Arrêté le 11 mai 1944 à Morlaix, 26 quai de Léon, au cours de son repas de fiançailles, par la Feldgendarmerie sur dénonciation faite par Yvonne Angelot, d'appartenir à un groupement de résistance " Justice". Torturé par les feldgendarmes puis par des agents de l'Abwer d'Angers, les Allemands ne purent retenir contre lui que la fabrication de fausses pièces d'identité, d'autres membres du groupe ayant enlevé ses armes juste avant la perquisition, mai avaient omis les faux cachets. Transféré à Brest, puis à Rennes, camp Margueritte, il se trouve dans le convoi de déportés politiques qui quitte Rennes le 3 août 1944 à destination de l'Allemagne. Il s'évade en cours de transport à Langeais, lors du mitraillage du convoi par l'aviation alliée le 6 août 1944. Il rejoint les Forces Françaises de l'Intérieur à Chateaugontier, puis Morlaix où il fut nommé sergent le 1er septembre 1944. Source: Archives de Caen (Témoignage Toullec).

CLEMENT Pierre, né le 4 mai 1926 à Velluire (85). Transport 453 de Belfort du 29 août 1944 vers KL Neuengamme . Décédé le 8 mai 1945 dans la baie de Flenburg.

CLOAREC Roger. il s'évade à Langeais.

CLOTEAUX Auguste. Il est arrêté le 28 juillet 1944 lors de la rafle de Guignen, avec 19 autres personnes. Il est interné au camp Margueritte jusqu'au 3 août 1944, date à laquelle un convoi  de détenus fut formé à destination de l'Allemagne. Il réussit à s'évader à Langeais le 6 août 44 lors du mitraillage du convoi par l'aviation alliée.

CLOTEAUX Gervais, né le 20 avril 1924 à Guignen 35). Cordonnier. Arrêté lors de la rafle de Guignen le 28 juillet 1944. Interné à la caserne Margueritte jusqu'au 3 août 1944, date à laquelle fut formé un convoi de détenus. Il s'évade le 6 août à Langeais. Après avoir séjourné à La-Chapelle-aux-Naux puis à Saumur, il rentrera à Guignen le 17 août 1944.  (Article)

CLOTEAUX Jean-Baptiste, né le 10 octobre 1915 à Guignen (35). Ouvrier agricole. Il est arrêté le 28 juillet 1944 lors de la rafle de Guignen, avec 19 autres personnes. Il est interné au camp Margueritte jusqu'au 3 août 1944, date à laquelle un convoi  de détenus fut formé à destination de l'Allemagne. Il réussit à s'évader à Langeais le 6 août 44 lors du mitraillage du convoi par l'aviation alliée.

CLOTEAUX René, né le 14 avril 1925 à Guignen (35).  Cordonnier, il est arrêté à Guignen le 28 juillet 1944 lors d'une rafle. Déporté de Rennes vers Belfort le 3 août 1944 (Train dit de Langeais). Transféré le 29 août 1944 de Belfort vers le KL Neuengamme.  Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Décédé à Neuengamme en septembre 44.

COCU Maurice, né le 19 janvier 1915 à Marsac-sur-Don (44). Gardien de la paix à Loches. Il est arrêté lors de la rafle le 27 juillet 1944. Incarcéré à Tours il monte dans le convoi venant de Rennes et reconstitué à La-Ville-aux-Dames le 10 août 1944 en direction de Belfort. il  est ensuite déporté vers l'Allemagne. Lieux de déportation: Drese, Flossenburg, Altenhammmer. Rentré des camps.

COILLOT née JACQUES Colette est née le 19 novembre 1924 à Angers. Employée de bureau, elle est arrêtée par la Gestapo,  sur dénonciation,  le 20 juillet 1944, rue La Fontaine, à Angers.  Elle est accusée de fabriquer de faux papiers d’identité pour des résistants. Geneviève Fauchère, sergent FFI et  ancienne déportée, attestera, le 11 janvier 1950, avoir reçu de fausses cartes pour elle-même et pour son frère Georges Sard.  En outre,  elle procure à son frère, requis du STO, une fausse carte d’identité et une fausse carte de travail.  Elle est internée à la prison du Pré Pigeon d’Angers, du 20 juillet au 6 août 1944. Partie de la gare d’Angers, le 6 août 1944 , le convoi est mitraillé à  St-Patrice, 8 km avant Langeais. Elle monte dans le convoi reconstitué à La-Ville-aux-Dames en direction de Belfort où elle arrive le 15 août 1944 au fort Hatry. Le 1er septembre, elle est déportée à Ravensbrück (matricule 62915). Du 3 septembre 1944 au 29 septembre 1944, elle connait l’univers concentrationnaire, puis elle est transférée dans un  kommando de Ravensbrück, du 29 septembre au 12 avril 1945. Elle rejoint ensuite Oranienburg jusqu’au 21 avril 1945. Elle est libérée le 2 mai 1945 par l’armée alliée. Déportée politique.

Source : AVCC, Caen, 21 P 729 291

Daniel Heudré

COLIN Roger Jean Marie, né le 5 mai 1921 à Plomodiern (29). Marin de L'Etat. Entré en Résistance le 26 février 1944 et au maquis le 14 avril 1944, il a participé au déraillement de 4 trains ennemis sur la ligne Quimper-Brest. Capturé au cours d'un combat le 20 mai 1944, par Ia Feldgendarmerie de Chateaulin et blessé par balle à la jambe dans un champ de blé en compagnie de 4 camarades, il est incarcéré à la prison St Charles à Quimper, puis au camp Margueritte à Rennes. Début août il est dans le convoi de déportés politiques qui quitte Rennes à destination de l'Allemagne. A Belfort, il est déporté le 29 août 44 vers le KL Neuengamme. Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Il décède le 15 avril 1945  à Kertenholtz en Allemagne. A été torturé à la colonne vertébrale à coup de nerf de bœuf par un nommé Kitz Emile allemand condamné de droit commun.

COLLIN Raymond, né le 4 juin 1921 à Rennes. Parti en Allemagne au titre du S.T.O., il revient en France lors d'une permission en février 1943 qu'il obtint en raison de l'état de grossesse de sa femme. Il est recruté dans les F.T.P. par Brionne. Il est arrêté le 24 février 1944 à Rennes par la milice française puis remis à la Gestapo, en se rendant au domicile d'Hardy, son chef direct, agent de liaison aux ordres du commandant Pétri. Interrogé rue Jules Ferry il est ensuite interné à la prison Jacques Cartier jusqu'à son départ pour l'Allemagne début août. Il s'évade du convoi à Langeais le 6 août 1944. Il rejoint le groupe F.F.I. de la Tour d'Auvergne du 15 août au 1er septembre 1944. Il participe à toutes les opérations dont la libération de Tours. Sources: ADIV 167 J 34 - Arch de Caen)

Louis ConanCONAN Louis (Lili), né le 30 mars 1923 à La-Forêt-Fouesnant (29). membre des F.T.P., il est rattaché au Groupement de Concarneau, il est arrêté vers Kerhuel par une patrouille allemande au lieu-dit Beg-Minez. Interrogé au 15, rue Laennec à Quimper, siège de l'antenne du S.D. "Tabassé", assommé, il reprend ses esprits au mitard à la prison Saint-Charles. Il est ensuite transféré au camp Margueritte de Rennes le 10 juin 1944. Il se trouve dans la baraque 10 d'Héger. Le 3 août, il est déporté dans le convoi en direction de Belfort puis est transféré le 29 août 44 vers KL Neuengamme. (matricule: 44018). Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Revenu des camps.

CONAN Paul Roger est né le 5 avril 1912 à Locminé (Morbihan). Boulanger pâtissier,  il est membre des Forces françaises de l’intérieur, (FFI) du Morbihan, du 6 juin 1944 au 3 juillet 1944. Dénoncé à la Gestapo, il est arrêté le 3 juillet au cours d’une rafle à Locminé. Les Allemands cernèrent et rassemblèrent tous les hommes de la commune, de 18 à 55 ans. Ils établirent alors une liste de 32 personnes impliquées dans le 1er bataillon FFI. Paul Conan est interné à Locminé du 3 au 8 juillet, puis à la prison de Vannes du 8 au 15 juillet et enfin au camp Margueritte  de Rennes, du 16 juillet au 2 août 1944. Ce jour-là, il fait partie du convoi de Rennes en partance pour l’Allemagne.  Un mitraillage d’avions alliés a lieu à Langeais (Indre-et-Loire). Arrivé au Fort Hatry, à Belfort le 15 août, il est transféré le 26 août 1944 sur Natzweiler (Matricule: 23857) puis Dachau début septembre1944. Autre lieu de déportation: Mauthausen, puis Melk où il décède le 31 décembre 1944..  il est dirigé sur le camp de Mauthausen (Autriche) où il décède le 31 décembre 1944. Deux camarades du camp, Valy et Allain, attestent l’avoir vu mort ce jour-là. Déporté résistant ; Mort pour la France. Source : DAVCC, Caen, 21 P 438078.

Daniel Heudré

CONAN Pierre, né le 20 mars 1923 à La-Forêt-Fouesnant (29). Domicilié à Saint-Quay-Portrieux 22) au moment de son arrestation. Il est déporté de Rennes début août 1944 vers Belfort. Il s'évade à Langeais le 6 août 1944 lors du transport. Se trouvait dans la baraque 10 d'Héger.

CORLOU Ange . 130 rue de Chateaugiron Rennes. Libéré à Belfort. Dirigé vers le camp de Giromagny. Source: Archives de Caen.

CORNEC Georges, né le 11 octobre 1917 à Brest (29). Il est déporté de Rennes début août 44 vers Belfort. Libéré le 27 août 1944 à Belfort.

CORNU Lucie, née le 12 avril 1916 à Lambezellec (29). Ele est déportée de Rennes le 2 août 44 vers Belfort puis à Ravensbrück le 1er septembre 1944. Non revenue

CORNIC Lucie, née le 19 juin 1926  à Le-Faouët (56). Arrêtée à 18 ans, lors d'une rafle en mai au village Belle-Fontaine en Querrien en même temps que Roger SPARFELD, 21 ans et Edouard LE GUILCHET, 41 ans. Entrée à Jacques Cartier le 17 juin 44. Elle se trouve dans le convoi du 2 août 1944 qui quitte Rennes en direction de l'Allemagne. A Belfort, elle est  déportée le 1er septembre 1944 vers le KL Ravensbrück. (Matricule 62811) Autre lieu de déportation: Genshagen, kommando de femmes du KL Sachsenhausen situé à Berlin, travaillant pour l’usine AEG, où elle décède. Source:  ACP27P6 Caen.

CORRE Anne, née le 27 mai 1925 à Brest. Membre des Forces françaises de l'Intérieur, elle est arrêtée pour faits de résistance. Elle se trouve dans le convoi du 2 août 1944 qui quitte Rennes en direction de l'Allemagne. À Belfort, elle est  déportée le 1er septembre 1944 vers le KL Ravensbrück. (Matricule 62813). Elle décède en avril 1945 à Genshagen. . Médaille militaire, Croix de guerre avec palme, Médaille de la Résistance. Source:  ACP 27 P6 Caen.

corre1.jpg (29406 octets)CORRE Léonie, née DORA le 12 novembre 1897 à Villiers-sur-Chizé. Institutrice, secrétaire de mairie du Guildo (22). Révoquée parce qu'elle avait refusé d'afficher l'effigie du Maréchal dans sa classe et arrêtée pour avoir procuré à des réfractaires une quantité inimaginable de cartes d'identité et de cartes d'alimentation. Elle se trouve dans le convoi parti de Rennes le 2 août 1944 vers Belfort, puis est transférée le 1er septembre 1944 vers Ravensbrück. (Matricule 62812). Elle décède le 19 janvier 1945. Source:  ACP27P6 Caen.
Documents

CORRE (Yves, Marie) né le 14 avril 1904 à Plouider (29). Arrêté le 3 juin 1944 à Lesneven (Réseau Antibes) Il est déporté début août de Rennes vers Belfort puis est transféré vers Natzweiler le 26 août 1944 (matricule 23852). Il décède le 12 mars 1945 à Melk. Autres lieux de déportation: Dachau, Mauthausen.

COSSET Monique, née le 1er juillet 1925 à Bruxelles (B). Elle se trouve dans le convoi parti de Rennes le 2 août 1944 en direction de l'Allemagne, puis est déportée de Belfort le 1er septembre 1944 vers Ravensbrück. (Matricule: 62814). Autre lieu de déportation: Genshagen, kommando de femmes du KL Sachsenhausen situé à Berlin, travaillant pour l’usine AEG où elle est libérée. Source:  ACP27P6 Caen.

COSTA née COLONNA Antoinette, le 3 juin 1908 Moltifao Haute-Corse (20). Domiciliée à Tours, elle est arrêtée le 22 juillet 1944. (Réseau Marco-Polo). Incarcérée à la prison de Tours jusqu'au 10 août où elle monte dans le convoi venant de Rennes et reconstitué à La-Ville-aux-Dames en direction de Belfort. Elle est déportée vers le KL Ravensbrück le 1er septembre 1944. (matricule: 62876). Autre lieu de déportation: Gusen. Revenue des camps.

COTTIN Pierre, né le 19 octobre 1920 à Pommerit-le-Vicomte (22). Etudiant en droit à Rennes. Chef départemental des maquis de l'Armée Secrète, il est arrêté en juillet 1944 à la sortie de la gare de Saint-Brieuc. Incarcéré à la prison de Saint-Brieuc, il est transféré au camp Margueritte à Rennes. Le 3 août 1944 il se trouve dans le deuxième convoi de déportés vers l'Allemagne. Arrivé à Belfort, il est transféré vers le KL Natzweiler le 26 août 1944. '(matricule 23851). Parcours après Natzweiler: Dachau, Flossenburg. (Source Mémorial des déportés de France; Yvon Josse; J. Darsel-"La Bretagne au combat 1939-1945"  Ed: Le Signor

COUGARD Raymond né le 23 janvier 1909 à Carhaix (29). Alias « La Fleur », membre des Corps Francs Vengeance du Morbihan. Se trouvait dans la baraque 10 à Margueritte. Déporté de Rennes le 2 ou 3 août 1944 vers Belfort. Transféré le 26 août 1944 vers le KL Natzweiller. (matricule: 23853. Autres lieux de déportation: Dachau, Mauthausen et Melk (Ebensee). Libéré le 6 mai 1945 à Ebensee. (Papiers le concernant déposés à la BDIC de Nanterre)

COUM Joseph, Jean, Marie, Armand est né le 7 avril 1887 à Saint-Pabu (Finistère). Ouvrier requis à l’arsenal de Brest, ayant trois enfants à charge, il rejoint à partir du 1er octobre 1943 le réseau Jade-Fitzroy de Ploudalmézeau, comme agent de renseignements, en distribuant des tracts et des journaux clandestins. Il est arrêté par la Gestapo, le 31 mai 1944, à son domicile de Poulloc, dans la commune de Saint-Pabu. En son absence, la Gestapo fait d’abord une première perquisition, vers 17h. Au retour de Joseph Coum de Brest, une seconde perquisition permet de découvrir un vingtaine de brassards FFI. Il est alors interrogé et frappé. Les explosifs destinés au corps franc de Ploudalmézeau ne sont pas trouvés. Coum est interné à la prison de  Pontaniou de Brest, puis à Landerneau et enfin à Rennes. Il rejoint le fort Hatry de Belfort et est libéré le 27 août 1944 avec d’autres résistants. Il passe la frontière suisse à Delle. Il est rapatrié par la Croix Rouge française et arrive à son domicile le 16 septembre 1944. Sont impliqués dans la même affaire Joseph Mouden, de Tréglonou et Henri Provostic, de Ploudalmézeau qui mourront en déportation. Interné politique. 

Source : AVCC, Caen, 21 P 626 013

Daniel Heudré

COUPA Louise née le 5 juin 1921 à Toulon (83). Domiciliée à Loctudy (29) au moment de son arrestation. Arrêtée le 10 mai 1944, au domicile d'Anne MACÉ, avenue du Mail à Rennes, suite à l'arrestation de Maurice PRESTAUT, elle déportée de Rennes le 2 août 1944 vers Belfort, puis transférée le 1er  septembre 1944 vers le KL Ravensbrück. (matricule 62815). Autre lieu de déportation: Sachsenhausen. Elle décède le 10 mai 1945 à Belsen-Belsen. Source: ACP 27 P6 DAVCC Caen.

COUPLAN Jeanne, née MAHE le 5 août 1916 à Rennes. Membre du réseau Turquoise. Arrêtée à Rennes le 13 avril 1944, elle est déportée de Rennes le 2 août 1944 vers Belfort puis transférée le 1er septembre 1944 vers Ravensbrück. (Matricule 62816) où elle décède le 26 mars 1945 à Ravensbrück. Source:  ACP27P6 Caen.

 

 

CRAS Raymond, né le 3 décembre 1911. Facteur-receveur à Larcey. Marié, père de 3 enfants. Il est arrêté le 24 juillet 1944 pour avoir secouru des parachutistes en même temps que Bodineau (fusillé), Mme Brière, suite à une dénonciation.. Emprisonné à Tours il se trouve dans le convoi reconstitué à La-Ville-aux-Dames le 10 août en partance pour Belfort. Il est déporté ensuite de Belfort vers le KL Neuengamme le 29 août. (Matricule: 43680).  Autres lieux de déportation: Wilhelmshaven, Bergen-Belsen.. Non revenu des camps.

CREACHRIOU Marie Anne épouse ANDRE, née le 6 septembre 1908 à Trédarzec (29). Boulangère, mariée avec deux enfants de 7 et 8 ans. Son mari est prisonnier de guerre. Arrêtée le 1er juin 1944 à Trédarzec. Entrée à Jacques Cartier le 8 juin 44, elle est dans le convoi parti de Rennes le 2 août 1944 en direction de l'Allemagne. A Belfort, elle est déportée le 1er septembre 44 vers Ravensbrück. (Matricule 62817). Autre lieu de déportation: Sachsenhausen. Elle décède le 10 mai 1945 à Belsen-Belsen.  Sources:  ACP 27 P6 Caen - Livre mémorial - cerp22.free.fr

 

CREMAILH Jeanne Pauline, née le 28 octobre 1883 à Rennes.  Elle réside 15 rue Anatole Le Braz à Rennes. Agent de renseignement du réseau F2 de novembre 1943 au 10 mai 1944, elle est arrêtée le 12 juillet 1944 à Rennes pour avoir hébergé son chef de réseau. Après avoir été détenue à la prison Jacques Cartier de Rennes, elle est dans le convoi de prisonniers parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. Elle est libérée le 27 août 1944 à Belfort. Réfugiée à Giromagny, elle passe la frontière suisse le 7 octobre 1944. Homologuée au grade de sous-lieutenant. Source: 6ETP2/40.

CREVIC Hubert, né le 26 septembre 1909 à Saint-Gonnery (56). Inspecteur des contributions directes. Membre du réseau Pat O'Leary, il est arrêté Arrêté à Saint-Nicolas-des-Eaux le 11 juin 1943 (ligne d'Auray à Pontivy, située au village de Saint-Nicolas-des-Eaux sur le territoire de la commune de Pluméliau  56). Incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes, il est déporté de Rennes vers Belfort le 1er août 1944. Il s'évade à Langeais le 6 août 44. Témoignage.

CRISTOVAL  (CRISTOVA) Salvador, né le 10 juillet 1917. (de Ren6 août 1944 à Belfort.nes). Libéré le 26 août 1944 à Belfort.

CRUCHON Maurice, né le 13 février 1912 à Paris (75). Ajusteur à l'usine d'aviation de Déols, résistant, il est arrêté le 12 juin 1944 à Jeu-les-Bois. Il est déporté ensuite de Belfort vers le KL Neuengamme le 29 août. (Matricule: 44022).  Autres lieux de déportation: Wilhelmshaven, Fa, Hor, Sandbostel. Il est libéré le 11 mai 1945 dans la Baie de Flensburg.

CUJUARD (MME). Déportée de Rennes le 2 août 1944 vers l'Allemagne. Source:  ACP27P6 Caen.

CUSSON.

f2gr15.gif (202 octets)   

Plan du site | Liste des déportés | Liste d'évadés | Liste des femmes déportées